Visites

 1050337 visiteurs

 20 visiteurs en ligne

CHORON dans « HARA KIRI »

            Lorsque, courant 1960, François Cavanna, Rédacteur en Chef du journal « Zéro » parvint à convaincre son Directeur des Ventes, Georges Bernier, de le suivre et de s’associer à lui pour fonder leur propre journal (« Hara Kiri »), il était loin de se douter de l’importance qu’allait rapidement y prendre celui-ci, tant en matière de présence créatrice, que de gestion acrobatique.

            Georges Bernier était alors un formidable Directeur des Ventes, qui menait de manière militaire mais aussi festive une équipe de colporteurs qui quadrillait les rues de la capitale.

            Pour lancer « Hara Kiri » en septembre 1960, Cavanna et son compère Fred, ont rapidement constitué une équipe de génies puisque se sont intégrés entre autres anciens de « Zéro », dès les premiers numéros, Reiser, Cabu, Wolinski, Topor, Gébé, que du beau monde !

            Le journal dut subir une interdiction au numéro 10 de juillet 1961, et les numéros suivants furent vendus par colportage jusqu’à la levée de l’interdiction en février 1962 au numéro 14. Durant cette période difficile l’équipe réalisait un travail acharné pour essayer de retrouver ses lecteurs.

            Tous les lundis, réunion hebdomadaire rue Choron, dans la salle de rédaction autour d’une table de billard qui servait de bureau. « Hara-Kiri » se construisait sous la houlette de Cavanna : photos parlantes, ébauches de romans photos, textes et dessins, les idées fusaient et rebondissaient dans un éclat de rire général. Cavanna était tendu, Bernier se tenait à l’écart tournant autour de la table sans s’assoir.

            Cavanna stimulait ses collaborateurs, les poussait à se dépasser, à aller au-delà des idées reçues et certains anciens de « Zéro » avaient du mal à suivre et ont quitté le navire.            Mais il manquait quelque chose, un symbole dans ce délire collectif. Un lundi, une jeune fille se trompa de porte rue Choron et atterrit dans la salle de rédaction. Elle était belle et l’excitation générale monta et les idées déboulèrent : il fallait faire des pages avec des filles, des seins, des culs, voilà un domaine de déconnade !  Il fallait trouver des situations cocasses, sortes de cours magistraux, absurdes et délirants, pseudo-scientifiques dispensés par un professeur fou ; mais comment allait-on le nommer ? C’est Cabu qui a trouvé : « Puisqu’on est rue Choron, appelons-le le Professeur Choron ! » Mais qui allait interpréter le personnage ? Alors là, tout le monde s’est regardé, aucun n’osait, de peur de représailles dans son propre couple (ils étaient mariés pour la plupart et l’idée de côtoyer des femmes déshabillées dans des séances photos risquait de ne pas plaire aux épouses).

            Une voix s’éleva : « Bon, moi je veux bien faire le Professeur Choron ! » C’était Georges Bernier qui venait de lancer ça, et pour tous, ce fut l’évidence, il en avait la classe, la prestance. Le Professeur Choron était né et si sa signature apparut sur la 4ème de couverture du numéro 11 de septembre 1961, les lecteurs ont découvert le personnage dans le numéro 15 de mars 1962, dans une rubrique de conseils "Hara-Kiri Service", déjà bien dans le style de ses futurs et réputés romans photos : « Professeur Choron, j'ai une maille qui file, que dois-je faire ? »

Hara Kiri numéro 11 – septembre 1961

 Bernier est à coup sûr l’auteur de cette page (qu’il signe Professeur Choron) puisqu’il a été déclaré inapte à la guerre à son retour d’Indochine pour  cause de tuberculose, envoyé se guérir en sanatorium puis remis à la vie civile.

choronHK001.jpg


Hara Kiri numéro 15 – mars 1962

Le Professeur Choron apparaît donc  pour la première fois dans la revue dans une rubrique de conseils "Hara Kiri Service", déjà dans le style et l’amorce de ses futurs et fameux romans-photos. La rubrique Hara Kiri Service va se poursuive sur une vingtaine de  numéros et ensuite changera de nom, mais elle marque le début de la présence du Professeur dans le roman-photo mensuel qui est l’un des fleurons du journal.

Hara Kiri Service (n° 1): "Professeur Choron, j'ai une maille qui file, que dois-je faire ?"

choronHK002.jpg

choronHK003.jpg

choronHK004.jpg

Dès lors, Choron était devenu un membre à part entière de l’équipe de rédaction, affirmant progressivement son caractère. Le fameux personnage du Prof allait se  construire : le pardessus, le porte-cigarettes, puis plus tard le polo, il allait se raser le crâne. Tout en restant le gestionnaire-fonceur, le moteur économique de l’aventure, Choron était  devenu le symbole de l’esprit « Hara-Kiri » et il prenait sa part de plus en plus proéminente dans les séances de rédaction pour gouailler, gesticuler, haranguer tout le monde à coups de grandes conneries qui énervaient passablement Cavanna. Voici ce que ce dernier disait de lui : « Peu à peu, il s’est pris au jeu et j’ai découvert un gars qui avait des idées formidables, un gars qui était même un peu chiant parfois, car quand il en avait de mauvaises, il n’en démordait pas. Mais quand il en avait de bonnes, elles étaient fulgurantes. Il s’est mis à aimer ce journal, à aimer ce qu’il y faisait. Je voulais le pousser à écrire parce qu’il avait un talent d’écriture, mais il n’était pas capable de se plier longtemps à une discipline, écrire ça nécessite de se faire chier sur une feuille de papier, ne serait-ce que pendant une heure ou deux. Lui, il a écrit de petits textes, qu’on retrouve dans les numéros de « Hara-Kiri », renversants ! On sent un tempérament ! Par la suite, il a fait des chansons, des tas de conneries, qui là-aussi montrèrent un grand talent, un talent frustre, brut de décoffrage, mais justement plein de vigueur. On se chauffait un peu la gueule tous les deux, mais on se marrait comme des baleines. »

Ces fameux petits textes apparaissent dès le numéro 18  de juin 1962 et il  va en paraitre une bonne douzaine.  

Hara Kiri numéro 18 – juin 1962

choronHK005.jpg

Hara Kiri numéro 19 – juillet-août 1962

Une photo de Choron inaugure le journal sur sa première page et sa bonne bouille photogénique va être régulièrement utilisée au fil des numéros sur divers sujets, fausses pubs, conseils (voir chapitre Hara Kiri images choisies).

choronHK006.jpg

Hara Kiri numéro 21 – octobre 1962


choronHK007.jpg

choronHK008.jpg

Dans ce même numéro 21, Choron inaugure une nouvelle rubrique, « Ecrivez-nous si vous avez du temps à perdre », sorte de pseudo courrier des lecteurs que l’on va retrouver régulièrement sur plus d’une centaine de numéros du journal.


choronHK009.jpg

Sa présence est donc déjà manifeste sur 5 pages du journal.

Au numéro 22, le titre du roman-photo « Professeur Choron : Hara Kiri Service » se complète par l’intitulé « Réponse à tout » ; le Prof continue d’y dispenser ses conseils indispensables à de jeunes femmes dans la gêne, sur des scenarii concoctés par les membres de l’équipe et mis en photos par Lépinay.

Hara Kiri numéro 22 – novembre 1962

choronHK010.jpg

choronHK011.jpg


Hara Kiri numéro 23 – décembre 1962

choronHK012.jpg

choronHK013.jpg

choronHK014.jpg


Hara Kiri numéro 24 – janvier 1963

 

choronHK015.jpg


Hara Kiri numéro 25 – février 1963
 

choronHK016.jpg

choronHK017.jpg




Hara Kiri numéro 27 – avril 1963
 

choronHK018.jpg




Hara Kiri numéro 28 – mai 1963



choronHK019.jpg

choronHK020.jpg


Hara Kiri numéro 29 – juin 1963

choronHK021.jpg



Hara Kiri numéro 33 – novembre 1963

choronHK022.jpg

En ce début 1964, Hara Kiri entame sa quatrième année d’existence, et dans un souci éducatif et ludique, l’équipe va proposer aux lecteurs des jeux, mis en scène par Gébé, photographiés par Lépinay et confiés au Professeur Choron dans sa rubrique « Réponse à tout » ; une trentaine vont être publiés, préludes aux « Jeux Bêtes et Méchants » et aux « Jeux de con » que le Prof écrira 4 ans plus tard.

Hara Kiri numéro 35 – janvier 1964

choronHK023.jpg

choronHK024.jpg

Le Professeur Choron commence à devenir un personnage célèbre et un grand article de 4 pages sans le numéro 41 de juillet 1964 nous permet de mieux le connaitre.

Hara Kiri numéro 41 – juillet 1964

choronHK025.jpg

choronHK026.jpg

choronHK027.jpg

choronHK028.jpg

A partir du numéro 49 de mars 1965, le Professeur inaugure une nouvelle page d’écriture de commentaires de faits d’actualité, « Je l’ai pas vu, je l’ai pas lu, mais j’ai entendu causer » ; celle-ci sera récurrente avant de changer d’intitulé ultérieurement.

Hara Kiri numéro 49 – mars 1965

choronHK029.jpg

Hara Kiri numéro 57 – novembre 1965

Le Professeur Choron nous présente un rébus bête et méchant

choronHK030.jpg

En l’année 1965, l’équipe Hara Kiri nous propose un beau poster central en couleur, annoncé par la page qui précède et conclu sur la page qui suit, avec si possible une belle femme, recrutée dans les grands cabarets parisiens, ou commençant à se déshabiller (les premières femmes à poil apparaissent, les parties sensibles masquées pas des artifices, risque de censure oblige). Certains de ces posters seront repris dans la collection des cartes postales Hara Kiri. Choron est présent sur le poster du numéro 59.

Hara Kiri numéro 59 – janvier 1966

choronHK031.jpg

choronHK032.jpg

choronHK033.jpg

Hara Kiri numéro 64 – juin 1966

choronHK034.jpg

A ce numéro le journal subit une deuxième interdiction (les femmes à poil ont du mal à passer), qui va faire mal aux finances et se prolonger 6 mois.

Le journal reparait en janvier 1967 (numéro 65) ; LEPINAY a cessé sa collaboration et est remplacé par CHENZ, qui avait déjà proposé des clichés en 1966 et devient le photographe attitré de toute la suite de l’histoire.

Choron est heureux !

choronHK035.jpg

Dans le numéro 66 de février 1967, le premier « jeu bête et méchant » manuscrit est publié mais sous la signature de SEPIA (c’est-à-dire CAVANNA).

Numéro 68 d’avril 1967, Choron (sous son nom de BERNIER) co-signe avec SEPIA (CAVANNA)  un reportage consacré à Jean LECANUET, l’homme politique qui monte.

Hara Kiri numéro 68 – avril 1967

choronHK036.jpg

choronHK037.jpg

Hara Kiri numéro 69 – mai 1967

choronHK038.jpg

Hara Kiri numéro 70 – juin 1967

Choron est présent sur les couvertures

choronHK039.jpg

choronHK040.jpg

En cette année 1967, Choron est donc présent mensuellement sur le roman photo « Professeur Choron réponse à tout », dans sa rubrique « Je l’ai pas vu, je l’ai pas lu, mais j’ai entendu causer » , mais aussi de plus en plus souvent comme personnage principal de couvertures ou de photos d’humour et le journal commence à s’identifier à lui.

Hara Kiri numéro 73 – octobre 1967

choronHK041.jpg

Hara Kiri numéro 77 – février 1968

choronHK042.jpg

choronHK043.jpg

Hara Kiri numéro 79 – avril 1968

choronHK044.jpg

Hara Kiri numéro 80 – mai 1968

La couverture et un nouveau texte

choronHK045.jpg

choronHK046.jpg

Hara Kiri numéro 82 – juillet 1968

choronHK047.jpg

 C’est dans le numéro 84 de septembre 1968 qu’apparaissent (faisant suite à ceux de CAVANNA publiés depuis le numéro 66)  les premiers « Jeux Bêtes et Méchants » écrits par le Professeur Choron ; ces pages que l’on va retrouver régulièrement constituent l’une des pièces maitresses de l’œuvre du Prof.

Hara Kiri numéro 84 – septembre 1968

choronHK048.jpg

choronHK049.jpg

Fin 1968, CHENZ est maintenant bien rodé à la photographie et les photos de filles entièrement nues sont maintenant tolérées (seule la pilosité pubienne est encore masquée par des artifices ingénieux)

Hara Kiri numéro 86 – novembre 1968

Bras de fer entre CAVANNA et CHORON

choronHK050.jpg

Février 1969, l’équipe lance l’hebdomadaire « Hara Kiri Hebdo » et dès le numéro 4, CHORON y publie chaque semaine un ou deux jeux en complément de ceux du mensuel (ça va durer jusqu’au numéro 42 de novembre 1969)

Hara Kiri numéro 88 – janvier 1969

CHORON participe en acteur à des montages scénarisés par CAVANNA, intitulés « Système D », qui vont surement l’inspirer pour créer un peu plus tard ses fameuses « Fiches Bricolage »

choronHK051.jpg

choronHK052.jpg

Hara Kiri numéro 91 – avril 1969

Une photo humoristique typique d’Hara Kiri est signée par BERNIER

choronHK053.jpg

Hara Kiri numéro 95 – avril 1969

Nouvelle photo humoristique signée par BERNIER

choronHK054.jpg

Hara Kiri numéro 96 – mai 1969

choronHK055.jpg

Hara Kiri numéro 97 – octobre 1969

Nouvelle photo humoristique signée par BERNIER

choronHK056.jpg

Hara Kiri numéro 98 – novembre 1969

Dans ce numéro CHORON inaugure une première série de fiches conseil, « La Fiche Cuisine » ; une vingtaine vont paraître entre le numéro 98 et le numéro 113

choronHK057.jpg

choronHK058.jpg

Nouvelle photo humoristique signée par BERNIER

choronHK059.jpg

Hara Kiri numéro 99 – décembre 1969

Nouvelle photo humoristique signée par BERNIER

choronHK060.jpg

De plus en décembre 1969 CHORON inaugure dès le numéro 44 du « Hara Kiri Hebdo », une nouvelle chronique en remplacement du jeu, « cette semaine, le Professeur Choron a… », parution hebdomadaire qui va durer quasiment sans interruption jusqu’en 1977.

choronHK061.jpg

Hara Kiri numéro 100 – janvier 1970

CHORON est donc devenu très présent sur son journal (jeux bêtes et méchants qui deviendront jeux de con, fiche cuisine qui deviendra fiche bricolage, personnage central des romans photos et de photos humoristiques diverses + rubrique sur l’hebdo) et en plus il doit assumer, à sa manière, la gestion financière de l’entreprise (3 journaux, c’est pas rien !)

choronHK062.jpg

CHORON se prête au jeu du maquillage pour une fausse publicité pour les lames de rasoir SCHICK

choronHk063-1.jpg

choronHK064.jpg

choronHK065.jpg

Hara Kiri numéro 101 – février 1970

Le roman photo mensuel « Professeur Choron – Réponse à tout » parait toujours en noir et blanc, mais dans ce numéro 101, le premier invité VIP y participe, en la personne de Bobby Lapointe ; plus tard une trentaine d’autres issus de la chanson, de l’humour ou du théâtre se succèderont et n’hésiteront pas à se compromettre au milieu des « Hara Kiri’s Girls »

CHORON signe cette page de pub

choronHK066.jpg

Hara Kiri numéro 102 – mars 1970

Les « Jeux Bêtes et  Méchants » changent de nom et deviennent les célèbres « Jeux de con du professeur Choron »

choronHK067.jpg

choronHK068.jpg

CHORON signe cette page de pub

choronHK069.jpg

Hara Kiri numéro 106 – juillet 1970

CHORON présent sur une fausse pub signée CAVANNA

choronHK070.jpg

Hara Kiri numéro 107 – août 1970

choronHK071.jpg

Hara Kiri numéro 108 – septembre 1970

Mise au point de CHORON et son équipe sur les pages de publicité du journal !

choronHK072.jpg

Hara Kiri numéro 113 – février 1971

CHORON à la une de ce numéro dans lequel la couleur apparait dans le roman photo « Professeur Choron – Réponse à tout » ce qui va lui donner une autre dimension esthétique.

choronHK073.jpg

Hara Kiri numéro 114 – mars 1971

Les fiches cuisine, c’est fini ; CHORON les remplace par ses « Fiches Bricolage », œuvre inestimable et bienfaitrice pour l’humanité, qui va paraitre au fil des mois pendant la durée de vie encore longue du journal.

Voici les toutes premières.

choronHK074.jpg

choronHK075.jpg

choronHK076.jpg

choronHK077.jpg

Hara Kiri numéro 119 – août 1971

choronHK079.jpg

Hara Kiri numéro 123 – décembre 1971

L’horoscope 1972

choronHK080.jpg

Hara Kiri numéro 134 – novembre 1972

CHORON en terroriste sur une page de pub

choronHK081.jpg

Hara Kiri numéro 142 – juillet 1973

Dans ce numéro et les suivants, CHORON co-signe avec GEBE la rubrique « Des faits », pages de photos d’actualités aux commentaires détournés, souvent agrémentées de bulles de dialogues ; cette collaboration des deux (déjà peut-être antérieure au numéro 142) est le prélude aux futures pages de  « L’art vulgaire ».

Hara Kiri numéro 152 – mai 1974

C’est dans ce numéro qu’apparaissent les premières pages d’une nouvelle rubrique, « L’art vulgaire » dans lesquelles GEBE et CHORON, les deux auteurs, s'amusent à mettre des bulles et des paroles aux œuvres des peintres "pompiers" du 19ème siècle ; 3 premières pages dans ce numéro, puis la rubrique reviendra de manière régulière à partir du n° 160.

choronHK082.jpg

choronHK083.jpg

choronHK084.jpg

Hara Kiri numéro 169 – octobre 1975

En plus de ses rubriques habituelles récurrentes (« des faits », « fiches bricolage », « roman photo », « l’art vulgaire », « écrivez-nous si vous avez du temps à perdre »), CHORON fera l’acteur pour 2 pages d’humour

choronHK085.jpg

choronHK086.jpg

Hara Kiri numéro 182 – novembre 1976

choronHK087.jpg

Charlie Hebdo n° 320 – 30 décembre 1976

CHORON signe l’édito

choronHK088.jpg

Hara Kiri numéro 186 – mars 1977

choronHK089.jpg

Hara Kiri numéro 189 – juin 1977

Nouveau format pour le journal maintenant dirigé par CHORON et GEBE ainsi que mon ami Daniel TALLET (CAVANNA très absorbé par l’hebdo a laissé un peu la main) et une belle préface du Prof !

choronHK090.jpg

Petit intermède dans Charlie Hebdo

Charlie Hebdo n° 368 du 01/12/1977

La page « Cette semaine le Professeur Choron a … » devient « Le Professeur Choron monte en ballon »

choronHK091.jpg

Charlie Hebdo n° 371 du 22/12/1977

Un superbe entrefilet écrit par le Prof

choronHK092.jpg

Charlie Hebdo n° 373 du 05/01/1978

L’année commence bien avec l’horoscope du Professeur CHORON

choronHK093.jpg

Et à partir du n° 391 du 11 mai 1978, CHORON va ajouter un poster central à l’hebdo, poste à l’humour bien choronien pour essayer de relancer les ventes qui baissent dangereusement ; les meilleurs de ces posters seront repris dans 3 numéros spéciaux publiés après la mort de Charlie Hebdo

Hara Kiri numéro 208 – janvier 1979

Remise du  Prix Bête et Méchant à COLUCHE, avec un discours du Professeur CHORON !

choronHK094.jpg

choronHK095.jpg

Charlie-Hebdo n° 447 - 7 juin 1979

CHORON revient sur les nombreux procès dans une interview de Sylvie CASTER

choronHK096.jpg

choronHK097.jpg

Hara Kiri numéro 218 – novembre 1979

Hara Kiri a 20 ans

choronHK098.jpg

Hara Kiri numéro 219 – décembre 1979

Les colis de Noël du Professeur CHORON

choronHK099.jpg

Hara Kiri numéro 226 – juillet 1980

Un beau cadeau pour les abonnés

choronHK100.jpg

1981 : les publications des Editions du Square commencent à battre de l’aile. Le nombre de lecteurs de chacune des publications s’essouffle. CAVANNA se concentre sur l’hebdo qui de plus est le support de la candidature de COLUCHE aux présidentielles (hebdo qui a de plus en plus de mal à fidéliser ses lecteurs) et laisse à CHORON la liberté de conception de Hara Kiri ; des nouvelles têtes arrivent (entre autres GOURIO, VUILLEMIN, CHARLIE SCHLINGO) et le journal va lentement dériver vers ce que CAVANNA décrira plus tard comme un journal de « beaufs de droite », en opposition à l’hebdo journal réservé aux « bons lecteurs de gauche », clivage un peu exagéré, le mensuel restant de bonne tenue, bête et méchant et apolitique.

Hara Kiri numéro 235 – avril 1981

Le groupe ODEURS de Ramon PIPIN, passé le mois précédent sur le roman-photo, a découvert les talents de chanteur-compositeur de CHORON, et décide de lui offrir la 1èrepartie de leurs futurs concerts à l’Olympia en juin ; l’annonce est donc faite illico !

choronHK101.jpg

Dès lors, alors que François MITTERAND et la gauche arrivent au pouvoir (ce qui va indirectement et inéluctablement précipiter la mort de Charlie Hebdo, car on pensait naïvement qu’avec une « gauche vertueuse et près du peuple » les matières à revendication ou à dénonciation n’avaient plus de légitimité), CHORON (qui n’est pas dupe) n’en a rien à foutre et se consacre à fond à son Olympia.

Nouvelles annonces dans les numéros suivants, et publication des textes de chansons

Hara Kiri numéro 236 – mai 1981

choronHK102.jpg

Hara Kiri numéro 237 – juin 1981

choronHK103.jpg

choronHK104.jpg

Hara Kiri numéro 238 – juillet 1981

Après l’Olympia, sortie du 1er45 tours : 3 tubes incontournables !

choronHK105.jpg

Hara Kiri numéro 238 – juillet 1981

Après l’Olympia, sortie du 1er45 tours : 3 tubes incontournables !

choronHK106.jpg

Hara Kiri numéro 239 – août 1981

Et ensuite la tournée de l’été en province avec vente de vidéocassettes du spectacle (actuellement introuvables)

choronHK107.jpg

Hara Kiri numéro 241 – octobre 1981

choronHK108.jpg

Petite anecdote choronienne : un intermède provocateur que CHORON aimait inclure dans son tour de chant en 1981

            « Résultat de la dernière élection, les veaux ont voté socialo. Ils ont voté pour le changement, changement d’élevage réjouit les veaux, c’est bien connu. J’ai composé une petite chanson sur le changement, mais j’ai pas encore écrit les couplets, j’ai écrit que le refrain. Voilà ce que ça donne le changement :

            Qui c’est qui habite l’avenue Foch ?           C’est Pierre Mauroy et sa femme moche,

            Qui c’est qui habite le château de Versailles ?          C’est Rocard et sa marmaille,

            Qui c’est qui se vautre à l’Elysée ?        C’est Mitterrand et sa traînée,

            Qui c’est qui habite les HLM ?                    Toujours les mêmes ! »

En cette année 1981, revenons aux dernières semaines d’existence de Charlie Hebdo.

Diverses tentatives de relancer les ventres ont échoué :

            - la colorisation de la couverture

            - le soutien de la candidature avortée de COLUCHE à l’élection présidentielle

            - l’apport très « choronien » du poster central mettant en scène une personnalité du spectacle ou de la politique en situation grotesque

choronHK109.jpg

choronHK110.jpg

            - le canular du lancement le 16 mars 1981 d’un quotidien « Charlie Matin » arrêté au 2èmenuméro, avec dans chacun d’eux un « Billet à la con du Professeur CHORON »

Charlie Matin n° 1 – 16 mars 1981  et n° 2 – 17 mars 1981

choronHK111.jpg

choronHK112.jpg

            - modernisation du journal à deux reprises avec nouveau titre.

D’abord « La Semaine de Charlie » le 14 mai 1981, 10 numéros et une rubrique du Prof intitulée : « Billet à la con » et une en commun avec GOURIO « Faits divers vrais ou faux »

La Semaine de Charlie n° 1 – 14 mai 1981

choronHK113.jpg

choronHK114.jpg

Puis « L’Hebdo Hara Kiri » le 22 juillet 1981, 21 numéros avec les mêmes rubriques  et même à 16 reprises des mots croisés (CHORON était comme moi, un inconditionnel de Michel LACLOS)

L’Hebdo Hara Kiri n° 6 – 26 août 1981

choronHK115.jpg

23 décembre 1981, dernier numéro d’un journal déserté par ses lecteurs qui ont pensé qu’avec la gauche tout était rose et qu’il n’y avait plus matière à polémiquer, suivi à la télé du fameux « Droit de Réponse » du  02 janvier 1982, où CHORON fera péter l’audimat ; un numéro spécial paraitra le 11 janvier 1982 en réponse au tollé général généré par l’émission.

CHORON y écrira son fameux pavé : « Professeur CHORON, que pensez-vous de POLAC ? Qu’il crève ! » 

Charlie Hebdo n° 581 – 11 janvier 1982

choronHK116.jpg

1982. CAVANNA est meurtri par la disparition de l’hebdo. Devenu un  écrivain de renom, il va se consacrer d’avantage à l’écriture, abandonnant à CHORON et GEBE la conception de Hara Kiri, journal dans lequel il ne se reconnait plus. Effectivement, Hara Kiri survit grâce à de fidèles lecteurs, étiquetés « beaufs de droit attirés par le cul », par des gens dits de gauche, sectaires er intolérants, qui estiment et clament qu’il n’y a qu’une intelligence, qu’une culture, qu’une bonne façon de penser, la leur. Le journal n’a pourtant guère changé dans sa conception et son contenu. Mais l’équilibre financier est précaire, la gestion de CHORON peu orthodoxe précarisant le journal ; il faut trouver des financements et doper les ventes.

Hara Kiri numéro 252 – septembre 1982

On revient à partir de ce numéro à un format plus petit. CHORON et GOURIO commentent en bulles des photos d’actualité, prenant le relais des rubriques antérieures faites avec GEBE.

CHORON est de plus présent sur la couverture et sur une photo d’humour

choronHK117.jpg

choronHK118.jpg

Hara Kiri numéro 254 – novembre 1982

Un petit texte de CHORON en préface

choronHK119.jpg

Hara Kiri numéro 255 – décembre 1982

Le Prof fait les couvertures et propose un chant de Noël

choronHK120.jpg

choronHK121.jpg

choronHK122.jpg

Hara Kiri numéro 256 – janvier 1983

Et une nouvelle chanson

choronHK123.jpg

Hara Kiri numéro 258 – mars 1983

Une nouvelle chanson du Prof et un appel urgent à l’abonnement

choronHK124.jpg

choronHK125.jpg

Hara Kiri numéro 260 – mai 1983

Et encore une nouvelle chanson du Prof

choronHK126.jpg

Hara Kiri numéro 261 – juin 1983

Et ça continue

choronHK127.jpg

Hara Kiri numéro 262 – juillet 1983

Un cadeau exceptionnel en page 2 collé dur le visage de CHORON, un disque 45 tours souple 1 titre uniquement offert aux lecteurs (il préfigure la sortie du 2ème45 tours du Prof

choronHK128.jpg

Hara Kiri numéro 266 – novembre 1983

Le fameux 45 tours est annoncé ! Mais à tort, celui-ci ne verra pas le jour. Sait-on pourquoi ?

choronHK129.jpg

Coup de tonnerre le 5 novembre 1983, REISER, le dessinateur fétiche de l’esprit Hara Kiri  décède à 42 ans ; c’est un rude coup pour le journal qui édite un numéro spécial.

Hara Kiri numéro 266 hors-série – Spécial REISER – novembre 1983

En page 2 l’hommage de CHORON

choronHK130.jpg

Début 1984, une idée géniale, faire une vidéocassette VHS  Hara Kiri (ç’est nouveau et en plein développement) qui aurait dû doper les recettes mais dont la gestion calamiteuse ne fit qu’augmenter les dettes. Beaucoup de dépense d’énergie pour la faire vendre, CHORON a même réussi à la fourguer au pape !

Hara Kiri numéro 269 – février 1984

choronHK131.jpg

choronHK132.jpg

Et dans la foulée une deuxième vidéocassette avec le même « succès » financier

Hara Kiri numéro 276 – septembre 1984

choronHK133.jpg

GOURIO commence à mettre dans le journal ses « Brèves de comptoir », CHORON les illustre

Hara Kiri numéro 281 – février 1985

choronHK134.jpg

1985 : l’année est critique et les Editions du Square sont  menacées de liquidation judiciaire ; il faut dire que le passif est énorme et parait impossible à combler. Mais CHORON, ne se laisse pas abattre et augmente la pagination (100 pages) toujours sous papier luxueux. Le côté « cul » sur les visuels est accentué (ce qui n’a pas l’effet escompté d’attirer plus de lecteurs) mais il persiste une quarantaine de pages consacrées aux dessinateurs, toujours du beau monde : WOLINSKI, GEBE, WILLEM (et son fameux « N’oublions jamais »), MARGERIN, KAMAGURKA, REISER, VUILLEMIN (« Hitler = SS »), CARALI, HUGOT, PLACID, MUZO, PICHON, EL GATO, LEFRED-THOURON, DIMITRI, CHARLIE SCHLINGO, REMI, KAFKA, Alex BARBIER, MANFREID DEIX, MASSE, MOSE, SABEURDET, POUSSIN, JEAN TEULE…

CHORON lance son 2ème 45 tours 2 titres avec une pochette très originale, et rajeunit ses « Fiches Bricolage » et ses « Jeux de Con »

Hara Kiri numéro 282 – mars 1985

choronHK135.jpg

choronHK136.jpg

Hara Kiri numéro 283 – avril 1985

choronHK137.jpg

choronHK138.jpg

choronHK139.jpg

Côté rédacteurs, GOURIO est le plus prolifique, avec BERROYER, HENIN-LIETARD, DELFEIL DE TON, ANNE VERGNE, ROBERT LE HAINEUX et même CAVANNA revenu mettre quelques textes pour tenter de sauver le navire.

Des gadgets originaux sont mis en vente (montre et réveil Hara Kiri)

Hara Kiri numéro 285 – juin 1985

choronHK140.jpg

Autre idée pour attirer l’attention sur Hara Kiri : CHORON organise les mardis soir, des soirées, « Les Mardis d’Hara Kiri », sortes de bacchanales alcoolisées où se pressaient les membres de l’équipe et de nombreuses personnalités invitées du monde littéraire  ou du spectacle ; CHORON, bien imbibé, y faisait son show, gesticulant, déclamant ou chantant ; parfois ça finissait en disputes d’ivrognes (l’écrivain Marc Edouard NABE a d’ailleurs relaté avec précision ces soirées mémorables dans son « Journal Intime »).

Hara Kiri numéro 286 – juillet 1985

choronHK141.jpg

choronHK142.jpg

Hara Kiri numéro 289 – décembre 1984

Encore un petit poème

choronHK142-bis.jpg

Mais, fin décembre, la situation financière des Editions du Square ayant empiré, la liquidation judiciaire est donc inéluctable : Hara Kiri va cesser d’exister.

C’est alors que CHORON va faire la connaissance d’un éditeur italien, Sandro FORNARO, qui lui propose de reprendre Hara Kiri, tout en lui laissant le poste de rédacteur en chef ; n’ayant pas grand choix, CHORON accepte, sans se douter que FORNARO l’enchaîne dans le seul but de se  servir de la notoriété d’Hara Kiri pour lancer un luxueux journal de cul, « Newman ».

Les « Editions des Trois Portes » sont créées et un nouvel Hara Kiri va reparaitre courant 1986 de manière trimestrielle ; le premier numéro (292) reprend l’intégrale des couvertures parues, puis les suivants seront très médiocres ; FORNARO est le directeur, CHORON reste rédacteur en Chef du journal; WOLINSKI, WILLEM, GOURIO, SCHLINGO, VUILLEMIN, HUGOT, CARALI continuent de collaborer; des nouveaux noms apparaissent comme Jean-Jacques PERONI, OTHO PUOL et ses pâtes à modeler, CAMBON ou TOPOR qui revient. CHORON garde ses thèmes: fiches bricolage, fausses publicités, actualité commentée, conseils, et en crée de nouveaux: rubrique « Alcooloscopie » (photos d'interviews "alcoolisés" de personnalités du spectacle), « Le Grand Bordel Hara Kiri », mais FORNARO impose la présence de photos dites de charme, et de publicités pour des livres ou vidéo de sexe ainsi que pour de la lingerie sexy et des gadgets de sexe. Ce n’est plus vraiment Hara Kiri.

CHORON s’occupe à côté en ouvrant des lignes téléphoniques de commentaires de l’actualité ou de conseils de sexologie (à sa manière) dont on retrouvera plus tard des extraits savoureux sur un DVD artisanal mis en vente dans les kiosques en 2005 ; il propose aussi des animations de fêtes ou soirées avec ses girls. Il crée un petit catalogue de ventes et même une radio !

Hara Kiri numéro 295 – 4ème trimestre 1986

choronHK143.jpg

choronHK144.jpg

choronHK145.jpg

choronHK146.jpg

Hara Kiri numéro 297 – 1er trimestre 1987

Apparition d’une page reprenant les commentaires d’actualité du Prof

choronHK147.jpg

CHORON apparait sur les couvertures des numéros 299 (avec madame LE PEN, la mère de marine) et 300 (avec Danièle GILBERT) et annonce la sortie de son 3ème  45 tours avec « LOS CARAYOS » et le tube « Les Pages Rouges du Bottin »

choronHK148.jpg

choronHK149.jpg

Hara Kiri numéro 300 – 1er trimestre 1987

choronHK150.jpg

Ce numéro 300 sera l’occasion d’une dernière grande fête réunissant le Tout-Paris

Hara Kiri numéro 301 – 3ème trimestre 1987

Ce numéro qui revient sur la fameuse fête est le dernier de la collaboration de CHORON avec FORNARO.

choronHK151.jpg

choronHK152.jpg

choronHK153.jpg

Hara Kiri numéro 302 – 4ème trimestre 1987

CHORON et ses collaborateurs décident de retrouver leur autonomie en créant les Editions du Petit Pont et éditent ce numéro pour tenter de relancer Hara Kiri, mais sans FORNARO; celui-ci, propriétaire du titre, leur fait un procès et les fait saisir: ce numéro 302 est donc le dernier Hara Kiri de CHORON

Il apparait sur la couverture, avec ANTOINE

choronHK154.jpg

Il fait aussi une page d’annonce de son passage télé  chez Stéphane COLLARO le 14 novembre 1987 pour chanter son dernier tube avec LOS CARAYOS

choronHK155.jpg

CHORON, interdit de Hara Kiri, ne se décourage pas, et pour contrer le très mauvais Hara Kiri de FORNARO qui va continuer de paraître quelques numéros, il lance « Professeur Choron ».

Professeur Choron numéro 1 – 1er trimestre 1988

Ce journal est bien dans la continuité : les rubriques sont sensiblement les mêmes : fiches bricolage, fausses publicités, actualité commentée, conseils, la rubrique « Alcooloscopie » s’appelle maintenant « Micro Bar ».

Les dessinateurs ont suivi CHORON : en autre SCHLINGO, WOLINSKI, VUILLEMIN, TOPOR, LEFRED THOURON, HUGOT, CAMBON, MARGERIN, OTHO PUOL,…

choronHK156.jpg

Il lance une campagne d’abonnement et l’académicien Jean DUTOUR sera le premier abonné de marque.

choronHK157.jpg

CHORON présente le Clip des « Garçons Bouchers », « Carnivore » dans lequel il participe en Guest Star aux côtés de Béatrice DALLE et Christophe SALINGRO

ChoronHK158.jpg

A noter, le « Catalogue des Trois Belges » consacré essentiellement à la vente de sous-vêtements coquins.

Et enfin il clôture le journal en offrant un gadget dont il présente le mode d’emploi sur la couverture postérieure.

ChoronHK159.jpg

Professeur Choron numéro 2 – 2ème trimestre 1988

Dans ce Numéro, CHORON accueille chez CASTEL la CICCIOLINA dans une grande fête bien arrosée, et remercie ses sponsors.

ChoronHK160.jpg

Il vient de sortir avec Canal + une vidéo cassette de 55 « Fiches Bricolages » qu’il met à la vente, cassette que je possède et qui est maintenant Collector

ChoronHK161.jpg

Professeur Choron numéro 3 – 3ème trimestre 1988

CHORON signe un édito, avec une belle photo signée Arnaud BAUMANN

ChoronHK162.jpg

Professeur Choron numéro 4 – 4ème trimestre 1988

CHORON signe un nouvel édito

ChoronHK163.jpg

Deux invités de marque :

ChoronHK164.jpg

Et encore une chanson

ChoronHK165.jpg

Après la vidéo cassette, c’est le livre, toujours en collaboration avec CANAL + que CHORON met en vente

ChoronHK166.jpg

Sans oublier les bonnes bouteilles de Gérard DESCRAMBE aux étiquettes illustrées par les dessinateurs Hara Kiri (il était bourré car il a mis un S à DESCRAMBE, il devait en voir 2 !)

ChoronHK167.jpg

Professeur Choron numéro 5 – 1er trimestre 1989

Un chef d’œuvre ; il s'agit d'une parodie signée CHORON et VUILLEMIN des Versets Sataniques, mais traduits de l'Evangile; CHORON qui a toujours détesté toute forme de religion, s'y régale.

ChoronHK168.jpg

ChoronHK169.jpg

Suivront deux hors-série avant la fin du journal

Professeur CHORON Hors-Série numéro 1 - 1er trimestre 1989

Ce numéro calendrier, reprend façon CHORON, la Révolution Française en 12 posters géants

ChoronHK170.jpg

Professeur CHORON Hors-Série numéro 2  -  1er trimestre 1989

Dernier numéro de la série, CHORON y propose ses conseils de sexologie illustrés par le dessinateur MAXON.

ChoronHK171.jpg

ChoronHK172.jpg


Date de création : 25/01/2009 19:26
Dernière modification : 13/09/2018 21:41
Catégorie : -
Page lue 21132 fois