Visites

 937238 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Livre d'or


Note n°279
par tournesol le 21/12/2013 23:02
j'ai eu  la chance de croiser cet aprés midi Jean Marie Gourio et de pouvoir évoquer avec lui la mémoire de Choron...en repensant a tout ca, je suis tombé sur votre site absolument extraordinaire...bravo vraiment ! j'était un fidèle de hara kiri depuis les années 65 66 et malheureusement je me suis fais voler pratiquement toute ma collection... quel bonheur de retrouver toutes ces couvertures qui sont toutes encore dans un coin de ma mémoire!!  merci et encore bravo pour la mémoire de Choron que je n'ai moi non plus pas eu le plaisir de connaitre...quand je monte a Paris , je ne manque pas d'aller le saluer au montparnasse ...bonne continuation et merci encoreN

Note n°252
par kristian le 09/02/2013 16:38

je suis un fan depuis un millier d'années et je publie des montages photo sur facebook  tres harakiri , j'aurai souhaiter savoir si je pouvais vous en envoyer et eventuellement collaborer avec vous !!comment je peut vous envoyer mes montages , merci de me répondre .

tres cordialement Kristian


Note n°232
par LavacheKiri le 31/12/2012 12:44

Aaaah, je regardais en ce 31 décembre le documentaire sur Choron, que j'avais pu voir à l'Espace Saint Michel à Paris, en présence de Pierre Carles.

On pourrait tout dire de Choron, mais ce qui le résume bien, ce sera toujours ce qu'aura dit de lui Cavanna, qui n'a jamais eu le verbe hautain contre son accolyte, même en période de procès.

J'ai commencé personnellement mon éducation à l'école primaire avec Reiser, dont je relisais en boucle les histoires sans paroles. Par la suite, en prenant de l'âge, je suis allé naturellement vers les histoires à textes. Par la suite, ayant trouvé les premiers numéros de Hara Kiri (non, je ne les donnerai pas) j'ai mesuré le parcours de cette revue et des "dérivées". J'ai lu bien sûr les ouvrages de Cavanna sur cette période, les jeux à la con et les romans photo de Choron, le DVD paru de ses oeuvres radiophoniques et télévisées...

Bref, étant spécialiste des revues de bandes dessinées françaises à mes heures, je n'en aurai jamais fini avec Hara Kiri mensuel car je n'ai pas la collection, snif. Aimé aussi bien par une certaine catégorie de gens de gauche et de droite gaulois (=paillards et bons vivants), honni par une certaine gauche et droite (crypto catholique et cul-pincée), Choron est donc un drôle d'animal, capable de choquer tous les bords mais d'être soutenu également par tous les bords.

Au final, même s'il n'a pas laissé dans Charlie Hebdo première version des travaux écrits ou dessinés, il en aura été le moteur, celui qui bottait les fesses des dessinateurs pour leur faire cracher le meilleur d'eux-mêmes et, surtout, les motiver et leur faire intégrer l'esprit Choron. Cabu n'aurait jamais fait plus que le Grand Duduche sans Choron et Wolinski dessinerait des âneries pour Paris Match. Quant à Val, sans le soutien de cette équipe pour son duo avec Font, il aurait fini dans le MJC à répéter des chansons écrites il y a trente ans.

Bref, il ne faut jamais mordre la main qui vous a été tendue à un moment ou à un autre, car il en est beaucoup qui n'ont pas eu cette chance, et des Choron, il y en a peu. J'ai la malchance de n'être pas né à la bonne époque, mais j'ai tout de même un ordinateur pour le dire, avant qu'on ne me coupe l'électricité !


Note n°228
par mathieu le 26/12/2012 21:30
Site absolument formidable qui m'a permis de découvrir vraiment l'oeuvre Hara Kirienne et les différentes facettes du Professeur Choron !

J'attends dans les jours qui viennent mon premier Hara Kiri ! Histoire de ne pas finir comme un petit âne !

Note n°224
par pandaranole le 21/12/2012 14:38

Super votre site moi aussi j'adore !